La Chapelle Saint-Michel, retour par le Vallon de la Gipière – le Rove

Après Les repas des bergers, la manifestation à l'honneur de la Chèvre du Rove et de la Brousse du Rove, l'envie de parcourir encore les collines de la Chaîne de la Nerthe – histoire de revivre de très, très vieux souvenirs – était tenace. C'est l'occasion de visiter le site de la Chapelle Saint-Michel et de monter à travers le Plateau de Gignac par Roquebarbe pour revenir par le Vallon de la Gipière, beau et sauvage. Le point de départ est fixé à Gignac - La Nerthe dans le quartier du Ménage Neuf pas très loin de l'autoroute A55.

La Chapelle Saint-Michel (vue Nord-Ouest)

À l'origine, le site dépendait de la seigneurie de Marignane. Au 12ème siècle, les Templiers deviennent propriétaire pour y construire un château-fort érigé en commanderie. La Chapelle Saint-Michel fût édifiée du 12ème au 13ème siècles (La Nerthe, le Rove, Bouches-du-Rhône – 28/04/19)

Heureusement, Google Map facilite la navigation vers le point de départ situé au bout du Chemin de la Chapelle Saint-Michel dans le quartier du Ménage Neuf à Gignac - La Nerthe [ 31T 680893 4805948 – N 43.38460° E 5.23326° ]. La confortable banquette de la petite route, qui dessert une déchetterie, permet de stationner avant la barrière qui interdit le chemin aux véhicules.

Le Rove, village au cœur des collines

Vu du bord de la Plaine de Gignac, le Rove à l'abri de ses collines. La Valériane des Collines est aussi connue sous les appellations vernaculaires d’Herbe-au(x)-chat(s), d’Herbe de Saint-Georges, ou d’Herbe à la meurtrie (La Nerthe, le Rove, Bouches-du-Rhône – 28/04/19)

La barrière franchie, le chemin suit l'autoroute jusqu'au passage souterrain qui permet de la traverser. La montée à la Chapelle Saint-Michel commence tranquillement dans un environnement plus naturel après 200 mètres toujours au bord de l'autoroute, mais cette fois dans le sens inverse. Bientôt devant une bifurcation, le chemin de droite monte vers la chapelle templière.

Marmites de géant du Vallon de la Gipière

Une rivière tumultueuse devait dévaler le Vallon de la Gipière comme en témoignent des marmites de géant (La Nerthe, le Rove, Bouches-du-Rhône – 28/04/19)

La bâtisse massive, qui apparaît colossale, s'impose sur la crête nivelée de la colline. Un escalier donne accès à la plateforme où s'ouvre la porte, fermée et solidement renforcée de barreaux de la Chapelle Saint-Michel. En face, le replat est fermé de rochers dans lesquels se dessine un passage facile vers une sente qui visite les ruines du château établi aux 12ème et 13ème siècles. Prenez gardes au bord de falaises ! L'à-pic ouvert sur le paysage offre un large point de vue – dans lequel il faudra effacer les fils de la ligne haute tension.

Passage en rive gauche du Vallon de la Gipière

Un muret de pierres soutient en remblai le chemin du Vallon de la Gipière. Il rappelle l'importance ancienne du passage (La Nerthe, le Rove, Bouches-du-Rhône – 28/04/19)

De retour à la bifurcation, à gauche, le chemin s'élève agréable à travers le colline. La garrigue est fleurie de Cistes cotonneux, de Valériane des Collines, de Genêts. Un pylône de la ligne haute tension marque le débouché sur le plateau de Roquebarbe. Faute du temps disponible, la visite du Camp de Laure est remise à une autre fois, La piste d'exploitation monte tranquillement traverser la Plaine de Gignac où le sol garde toujours la trace de champs cultivés, il y a longtemps. Arrivé sur la crête, le Rove occupe le paysage en contrebas.

La Chapelle Saint-Michel (vue Nord-Est)

Après la sortie aval du Vallon de la Gipière, le chemin du retour offre encore de beaux points de vue sur la Chapelle Saint-Michel (La Nerthe, le Rove, Bouches-du-Rhône – 28/04/19)

Un chemin garde la crête vers le Nord-Est. En fait, il s'agit de la tranchée recouverte d'un pipeline de gaz – un raccourci à la piste. C'est par là que la piste pastorale qui monte du Rove est rejointe au point 167 après un double lacet. Dans le virage suivant commence le chemin peu visible, du Vallon de la Gipière [ 31T 682194 4804934 ]. Il descend bientôt vers le Nord pour garder le fond du vallon – plus de raison de s'égarer ! Le passage est agréable, parfois encaissé entre de beaux escarpements de calcaire lumineux. Curieusement, le passage semble peu fréquenté. Des sentes partent remonter les vallons affluents – de quoi attiser la curiosité, mais le temps manque. Ainsi, après un passage plus escarpé au-dessus d'une gorge creusée par l'ancienne rivière, une piste est retrouvée. L'autoroute du littoral n'est plus très loin, et il restera à la suivre pour retrouver le passage souterrain abondamment tagué et par là, le point de départ.

Documentation et topos

Un topo, un livre dans le sac à dos
  • Randomania, l'excellent blog de Nicole D., décrit un circuit plus long par la Chapelle Saint-Michel, le Camp de Laure, le Puits du Siou Blanc, au départ de Gignac - La Nerthe : La Nerthe et la chapelle saint-Michel. Le billet de Nicole, comme à l’accoutumée sur Randomania, est riche en anecdotes et références historiques de la région.
Données topographiques
Données pour le massif

Avertissement !

Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons