Le Serre de Pélandré 1349 m, ancienne Chartreuse du Val Sainte-Marie – Bouvante

Passer par les ruines de l'ancienne Chartreuse du Val Sainte-Marie, occasionnait de tracer un itinéraire passant par le Serre de Pélandré. Au départ des environs de la Courerie, la randonnée monte par le Col de la Rochette pour atteindre Pélandré et le bord du cirque ou se tapit le Val Sainte-Marie. En suivant le bord des falaises qui soutiennent le Serre de Pélandré, elle se poursuit par la descente du Sentier de Manamillié pour dévaler de vieux sentiers et traverser le ruisseau du Val Sainte-Marie à l'amont des vestiges de l'ancienne Chartreuse. Le retour descend par le Portail des Roches et le pont de la Courerie vers le point de départ.

En montant au Col des Rochettes, déc. 2019

Le chemin traverse les Crots, face au paysage du Rocher du Roi Gros Nez très à gauche, des Rochers des Deux Soeurs au centre et de la Montagne de Musan(Vercors Sud, Bouvante, Drôme – 06/12/19)

L'idée d'imaginer cette randonnée trouve son origine dans le commentaire de Cédric L. laissé pour le billet de la Montagne de l'Écharasson. Alors, profitant de la belle météo annoncée, nous covoiturons avec Noël P. vers le Royans, en direction de la Courerie près de Bouvante-le-Bas. Au bord de la D131, le stationnement est possible entre le pont sur le ruisseau qui descend du Val Sainte-Marie et l'embranchement du hameau les Vignes [ 31T 679901 4982302 – N 44.97137° E 5.28142° ].

Le Val Sainte-Marie, déc. 2019

Depuis les crêtes du Serre de Pélandré, vue sur le Val Sainte-Marie et le Ravin de Sainte Catherine plus à droite. Bouvante-le-Bas au loin (Vercors Sud, Bouvante, Drôme – 06/12/19)

Pas désagréables pour se réchauffer, les deux lacets goudronnés de la petite route des Vignes, sont vites avalés. Suit le chemin du Col de la Rochette qui franchit les pentes des Crots. Et il est raide ce chemin qui atteint de beaux prés ensoleillés vers 1000 mètres d'altitude. Dans la pointe du bois, les importants vestiges des murs ruinés d'une bâtisse retiennent l'attention. À peine plus loin, on se gardera de suivre le chemin balisé pour prendre un sentier dans les buis entre deux prés. Il s'oriente vers l'Est pour passer devant la Grange Maillet et s'engager dans la forêt. La ruine est remarquable et les pignons de pierres taillées font penser au haberts du Massif de la Chartreuse.

Panneau de la Forêt Domaniale de Lente (détail), déc. 2019

Le panneau précise les limites de la Réseve Bioloque du Val Sainte-Marie et sa réglementation. L'interdiction de la photo animalière est pour le moins surprenante… (Vercors Sud, Bouvante, Drôme – 06/12/19)

À peine moins soutenue, l'ascension se poursuit pour déboucher dans de belles et vastes clairières vers 1200 mètres. Poursuivant au Sud-Est par une piste abandonnée encombrée de rejets, la ferme bien retapée de Pélandré est rejointe. L'endroit tranquille à souhait, est remarquablement situé. Montant vers le Sud, un layon forestier part vers le bord des falaises [ 31T 682312 4982056]. Ce cheminement sera préféré au GR9 qui suit le Chemin de Pélandré jusqu'aux Quatre Routes.

Chartreuse du Val Sainte-Marie, oct. 2019

La Chartreuse du Val Sainte-Marie en 1144, représentation exposée au Musée de la Grande Chartreuse - la Correrie. Photo de Cédric Leclerc, publiée avec son aimable autorisation – Tous droits réservés.

Quand le chemin s'oriente vers le Sud, il ne faut pas manquer un beau point de vue sur le Val Sainte-Marie à une cinquantaine mètres. Encore facile à suivre, il est perdu en suivant son tracé sur l'écran du GPS pour le retrouver plus bas, et le descendre jusqu'au Sentier de Manamillié au Sud-Est des Quatre Routes. À travers la Pelouse de Taillebourse, le cheminement est agréable jusqu'à atteindre le pied des falaises sous la route du Col de la Portette.

Ruine de la Chartreuse du Val Sainte-Marie, déc. 2019

Au bord du chemin du Val Sainte-Marie une ruine de l'ancienne Chartreuse reprise par la végétation. Le bois à la végétation dense doit abriter bien d'autres vestiges (Vercors Sud, Bouvante, Drôme – 06/12/19)

Au pied des rochers, devenu très caillouteux, il propose une descente fatigante sur des pierres instables et glissantes cachées sous le tapis de feuilles mortes. Et la pente est soutenue… La bifurcation avec la Piste Forestière du Val Sainte-Marie semblait ne jamais se présenter. Un bout de piste est reposant, mais il ne faut pas manquer à 350 mètres environ, le chemin qui descend dans le remblai, difficile à deviner [ 31 T 680332 4981433 ]. Bientôt, par une croupe, il descend pour trouver à main droite vers 620 mètres, un mauvais chemin.

Ruine de la Chartreuse du Val Sainte-Marie, déc. 2019

Au cœur des ruines d'un bâtiment important de l'ancienne chartreuse (Vercors Sud, Bouvante, Drôme – 06/12/19)

Encombré de quelques arbres tombé en travers, il traverse une combe profonde et perd encore de l'altitude au-dessus de pentes à-pic qui dominent le lit du ruisseau. Bientôt, il devient sentier pour disparaître dans le raide ravin érodé qui domine le ruisseau d'une dizaine de mètres. L'après midi est trop avancé pour envisager un demi-tour. Il faut forcer le passage. Noël s'engage sur les fesses dans une ravine. Il se retient à un arbre avant de perdre le contrôle – la glissade est sans conséquences. Je préfère un passage qui semble moins raide, à peine en amont. D'arbres en arbres, la descente se négocie, retenu aussi par les ronces… Le sécateur dans la poche du sac à dos ne peut en être sorti dans ces conditions… Il faut maintenant traverser le lit pierreux du torrent et le courant d'eau par un gué improvisé. La prudence est de mise, les pierres arrondies sont verglacées et tant bien que mal, nous suivons la rive droite vers l'amont pour retrouver le chemin au niveau du pont disparu aujourd'hui.

Une ruine imposante sort de la forêt et des ronciers. Est-ce la seule ? Probablement que non, le bois qui couvre le périmètre de l'ancienne chartreuse doit cacher bien des curiosités. Un brin de nostalgie envahit l'esprit sur le chemin du Portail des Roches. Il faut encore traverser le torrent avant de trouver la tranquillité de la piste qui ramène, la nuit tombante, vers le pont de la Courerie.

Carte, documentation et topos

Un topo, un livre dans le sac à dos
Données topographiques et relevés GPS
Données relevées pour le massif

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Pour assurer les moins expérimentés, une corde d'une vingtaine de mètres peut être utile.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2020 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons