Déconfinement, 3 au jus ! La Quille

Le déconfinement progressif est donc fixé au 11 mai ! Mais les conditions de reprise des activités de plein air, en montagne notamment, sont encore floues. Cela dans l'attente des décisions de la préfecture qui préciseront en principe, la levée de l'arrêté en cours jusqu'à la fin de l'état d'urgence sanitaire. Ce court billet sera mis à jour au fil de la diffusion des informations officielles.

Rosée sur un Sabot de Vénus, juin 2010

Perles de pluie sur un Sabot de Vénus au bord du chemin du Pas de l'Essaure (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

Le Premier Ministre et son collègue de l'Intérieur ont précisé la libre circulation entre les département classés vert ou rouge dans un rayon de 100 kilomètres autour du domicile. Cette fois c'est sans question ! Le site Internet de ESRI France permet de tracer sur un fond de carte la zone de déconfinement à 100 kilomètres. Sur smartphone sous Android, AlpineQuest, l'excellente application cartographique, permet de tracer le cercle et de visualiser sa géolocalisation à l'intérieur. En cas de contrôle, il pourrait aussi être intéressant d'avoir une impression de la zone, en attendant de savoir comment les forces de l'ordre feront la vérification.

Les départements de l'Isère, de la Savoie, de la Drôme, etc. sont donc passés de la couleur orange à la couleur verte, comme tous ceux de la région Auvergne-Rhône-Alpes. La couleur orange était corrélée à la tension hospitalière régionale et non départementale. Les capacités hospitalières en lits de réanimation de l'Isère, de la Savoie et d'autres pris seuls en compte, auraient mérité la couleur verte – situation à la source de nombreuses interrogations par le manque de précision dans la description du critère.

Bouches-du-Rhône

Le Parc National des Calanques restera fermé ce lundi 11 mai et pour une durée indéterminée. Le Préfet des Bouches du Rhône, Pierre Dartout, l'a confirmé lors d'un point presse téléphonique ce vendredi matin : « Le Parc National des Calanques a une spécificité parce qu'il est situé dans une métropole, dans la deuxième ville de France. Il a une très forte attractivité mais aussi sa fragilité. L’accès au parc terrestre n’est pas possible. »

Drôme

Le préfet de la Drôme, Hugues Moutouh, appelait à continuer à « respecter avec sérieux les règles de l’arrêté pris le vendredi 20 mars minuit […] pour retrouver au plus vite une vie normale ». L'arrêté a été reconduit jusqu’au 11 mai 2020. Il interdisait notamment l’accès aux espaces forestiers, de randonnées, d’escalade, sans oublier les berges de rivières, canaux et fleuves, lacs, plans d’eau artificiels. De fait, l’arrêté sera donc levé le 11 mai, laissant libre l'accès aux massifs montagneux drômois.

Isère

Pour les adeptes de la mobilité douce, les transports en commun en particulier, la préfecture précise dans un communiqué ses mesures de déconfinement dans les transports grenoblois : « Les services de la police et de la gendarmerie nationales avec les équipes de préventions et de contrôles des opérateurs de mobilités s'assureront du respect des mesures sanitaires par les habitants et les usagers des transports en commun (port du masque obligatoire sur l'ensemble des lignes de bus et tramways, neutralisation d'un siège sur deux dans les transports publics, respect des marquages au sol dans les zones d'attentes, régulation des flux de passagers, respect de l'espace des conducteurs, respect des aménagements cyclables transitoires). »

Toujours à propose des transports en commun, le communiqué de la préfecture de l'Isère en fin d'après-midi précise : « L'utilisation des transports en communs aux heures de pointe (à savoir 7h-8h30 et 17h-19h) doit être réservée en priorité aux déplacements professionnels ou ne pouvant pas être réalisés à un autre moment. »

Pour l'Isère, les montagnards restent dans l'attente d'informations… Une conférence de presse du préfet était prévue le Samedi 9 mai 2020 10h30 à la préfecture. Mais rien d'accessible dans la presse…

Dans son article de lundi matin, Montagne Magazine reprend les informations du déconfinement pour chaque département. Mais, pas d'information actualisée pour l'Isère. Interrogé par la rédaction du magazine, le PGHM isérois rappelle : « le préfet s'est exprimé sur la reprise de toutes les activités, sauf la spéléologie, dans le respect des mesures de distanciation et du volume de personnes ».

Le même article de Montagne Magazine a été mis à jour hier. Le service de communication de la préfecture de l'Isère a finalement répondu aux questions des journalistes : « L'arrêté du 20 mars 2020 interdisant les activités de plein air sera abrogé ce soir ou demain matin. » Toutes les pratiques de montagne seront autorisées dès mardi à l'exception de la spéléologie, qui se déroule dans un milieu confiné. Les règles prévues par le gouvernement sont évidemment à respecter. Le bivouac est autorisé, mais il est recommandé sous tente individuelle.

L'arrêté préfectoral du 20 mars 2020 interdisant les activités de plein air prolongé jusqu'à la fin de l'état d'urgence, n'est toujours pas levé ce matin. Si le risque de verbalisation par les forces de l'ordre est faible (mais cela n'est que mon avis), qu'en penseraient les assurances en cas d'accident ?

Interrogée par courriel, Alliance Internationale d'Assurances et de Commerce répond : « L'assuré ne sera pas couvert par les garanties liées à la Carte Club tant qu'il persiste un arrêté préfectoral interdisant la pratique sportive en montagne. En effet les zones dont l'accès est interdit par arrêté préfectoral, ne sont pas garanties pour deux raisons : - assurer une activité illégale est interdit ; - les secours ne pourraient pas y accéder dans de bonnes conditions. La réponse peut-être étendue aux autres compagnies d'assurance, sans aucun doute. Alors soyez prudents, ne prenez pas de risques !

Le samedi 9 mai, Lionel Beffre, le préfet de l’Isère a présenté à la presse les directives pour la première phase de déconfinement, qui a commencé le lundi 11 mai. Le compte-rendu est publié dans les Affiches de Grenoble et du Dauphiné sous la plume de Caroline Fouché. Attardons nous seulement sur « Une reprise en douceur des sports et loisirs individuels en extérieur ». Le préfet rappelle : « Dans notre département, nous avions été amenés à interdire les sports en montagne, même la randonnée à plusieurs. La randonnée sera désormais possible. » Vélo, trail, jogging, escalade, parapente, vol en avion ou en ULM… autant de pratiques que les amateurs pourront retrouver dès le 11 mai. « Sauf la spéléologie qui, par nature se pratique dans un lieu confiné, et restera interdite, souligne Lionel Beffre ». Enfin, il précise : « Chacun doit en être conscient, car la crise sanitaire fait toujours peser une tension supplémentaire sur nos services de réanimation. Il ne faut pas ajouter la pression observée chaque année au printemps sur les services de réanimation et de traumatologie, liée à la pratique massive de sports en montagne ». Je laisse chacun lire l'article en entier, mais une question essentielle reste sans réponse ce soir : Pourquoi le préfet ne lève-t-il pas l'arrêté du 20 mars dernier toujours en vigueur ? Parole de préfet vaut-elle un arrêté préfectoral ?

Daté du 12 mai 2020, l'arrêté préfectoral portant réglementation des activités de montagne qui lève les interdictions pour la pratique de la montagne, sous quelques réserves et sauf pour la spéléologie, est disponible sur le site de la préfecture de l'Isère – se reporter au Recueil des Actes Administratifs de la préfecture de l'Isère pour l'année 2020 parmi les Publications. Aucun communiqué de presse n'a pour l'instant été envoyé. Merci Philippe.

Savoie

L'arrêté préfectoral de la Savoie en lien dans mon premier billet sur le sujet : promenades et le confinement. prévoyait l'interdiction de randonner en montagne de sa publication et jusqu’au 31 mars 2020 et un prolongement jusqu'à la fin de l'état d'urgence sanitaire ne semble pas avoir fait l'objet d'un autre arrêté. La limitation des sorties au cercle d'un kilomètre autour du domicile aurait été jugée suffisante. Il apparaît donc possible de randonner à travers les massifs de la Savoie dès le 11 mai.

Haute-Savoie

En début d'après midi, Pierre Lambert, préfet de la Haute-Savoie s'est exprimé sur France Bleu Pays de Savoie à propos du Lac d'Annecy et de la randonnée en montagne « Oui, les loisirs de plein air en montagne et les randonnées en montagne seront possibles dès le 11 mai. Quant à l’alpinisme, c’est un peu tôt pour en parler. Je travaille actuellement avec les gestionnaires des refuges, les collectivités locales et les associations à une réouverture progressive des refuges de montagne. Nous l’envisageons éventuellement à partir du mois de juin. »

Pour la Haute Savoie, du nouveau ce samedi : Pierre Lambert, préfet de la Haute-Savoie lèvera à compter du 11 mai l’arrêté pris le 15 avril dernier portant interdiction de pratiquer toutes activités en montagne d’un dénivelé positif supérieur à 100 mètres au-dessus du lieu de domicile. Le communiqué de presse de la préfecture précise cependant : « Cette reprise des activités sportives en montagne devra se faire de façon progressive et modérée. Les sportifs sont invités à adopter un comportement responsable, en respectant un niveau d’engagement raisonnable et des marges de sécurité plus larges, afin de prévenir tout risque d’accident qui viendrait peser sur la capacité hospitalière de la Haute-Savoie. »

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2020 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons